Le mot du Maire

A Saint-Victoret, nous n’avons pas la Bonne Mère, ni la montagne de la Sainte Victoire, ni la plage, aussi a-t-il fallu user d’ingéniosité pour créer un événement et un site qui puissent identifier la ville.

Une opportunité se présenta toutefois le 8 juillet 2004 quand l’administration des Domaines décida de mettre en vente 7 « Canadairs CL-215 ». Malgré de nombreux concurrents, la commune se porta acquéreur d’une cabine désossée et du Pélican 46.

 Cet ambitieux projet fut porté par l’association « Un Canadair à Saint-Victoret » avec l’aide d’autres associations et d’instances régionales. Après le désassemblage de l’appareil et son transport de nuit, débuta une aventure humaine extraordinaire qui se poursuit avec le remontage, la peinture et l’installation du Pélican 46 sur l’esplanade de la Cascade.

 Le site était créer, il ne manquait que l’événement… d’autres institutions comme la Sécurité Civile, les Marins-Pompiers, les Sapeurs Pompiers voulurent participer à l’hommage aux soldats du feu et c’est ainsi que chaque année, Saint-Victoret honore tous ces « Braves ». C’est l’occasion de réunir pour cette cérémonie officielle, les instances militaires, en particulier l’Armée de l’Air, toutes les formations de Pompiers, les Présidents du Conseil Régional, du Conseil Général, de la Métropole, MM. Mmes les sénateurs, Mr le Député, les Maires des environs et un public nombreux et chaleureux.

 L’équipe technique de l’association « Un Canadair à Saint-Victoret, composée de mécaniciens navigant, de mécaniciens au sol de la base de Marignane, de cadres et d’ouvriers d’Eurocopter mais aussi venant d’autres horizons, tous retraités et bénévoles, avaient retrouvé là le plaisir du métier.

Profitant alors de la disponibilité d’un gymnase où ils avaient travaillé à la remise en état de la cabine du Canadair puis du Pélican 46, ils décidèrent alors de créer le Musée de l’Aviation qui a le privilège de conserver des hélicoptères conçus par ce qui est aujourd’hui Airbus Hélicopters. Puis les avions arrivèrent et une salle spéciale regroupa les maquettes et une bibliothèque spécialisée.

 Ils sont fiers, et je ne le suis pas moins, d’avoir réussi à sauver les témoins d’une époque, patrimoine d’une région et d’honorer la bravoure des soldats du feu. Je les remercie tous très sincèrement.

 Saint-Victoret, petite commune jadis sinistrée et inconnue, est devenue, grâce à une poignée de bénévoles, à la fois une capitale aéronautique incontournable et un lieu de recueillement.

 Saint-Victoret a aujourd’hui une vitrine extraordinaire avec son Canadair, l’ Alouette III de la Sécurité Civile et la stèle en hommage aux soldats du feu qui rappellent à nos concitoyens un devoir de mémoire ainsi qu’un Musée de l’Aviation déjà très fréquenté et tellement envié.

 

Claude PICCIRILLO, Maire de Saint-Victoret
Chevalier de la légion d’honneur
Vice-président MPM
Président d’Honneur du Musée de l’Aviation


Tous droits réservés ©2020 MAST | Fait avec ♥️ par Teaps