Les origines du Musée

Au début du 20ème siècle, Pas-des-Lanciers était l’un des 4 terrains d’aviation français qui accueillait une école d’aviation. Saint-Victoret, fière de ce riche passé aéronautique, trouve là sa vocation naturelle pour créer un Musée de l’Aviation suite à la mise en place du Canadair, le « Pélican 46 », par une poignée de bénévoles en 2005.

En effet, tout a débuté lors de l’hommage aux Pompiers du Ciel disparus rendu en mars 2004. L’émotion fut si forte que quelques personnes décidèrent de répondre favorablement en juillet 2004 à la mise en vente par la Direction Nationale d’Interventions Domaniales de sept Canadairs CL-215, destinés à être détruits.

Dans notre région à forte tradition aéronautique, il parut inadmissible de laisser à l’abandon un tel patrimoine aussi la Municipalité de Saint-Victoret, provoquant la création d’une association de bénévoles « Un Canadair à Saint-Victoret », réussit à acquérir le Canadair  CL-215 N°46 malgré de nombreux concurrents ainsi qu’une cabine de Pélican 1029, complètement désossée et qui fut hébergée dans un gymnase disponible.

Une armée de passionnés réussit à transporter, démonter, remonter et fixer le pélican 46 sur son socle, place de la Cascade. Depuis, un hommage solennel est rendu chaque année à tous les acteurs de la lutte contre les incendies, les soldats du feu.

Parallèlement, cette poignée de retraités pour la plupart et venant d’horizons professionnels divers, retrouvant le plaisir de partager une aventure humaine extraordinaire, redonnaient vie à une cabine de Canadair et offrirent ainsi la première pièce du MUSEE de l’AVIATION de SAINT-VICTORET.

Puis, il y eut quelques bonnes occasions à ne pas rater, quelques achats judicieux, quelques prêts à long terme, concernant des hélicoptères et des avions mais également des dons de maquettes d’aéronefs, des mécanismes aéronautiques, des documents techniques et encore aujourd’hui tout ce qui concerne l’aéronautique.


Tous droits réservés ©2020 MAST | Fait avec ♥️ par Teaps