04 42 34 59 16 - Ouvert tous les jours de 9h00 à 12h00, sauf le dimanche et jours fériés.

LE BROUSSARD

Le Broussard MH 1521 fut conçu par l’ingénieur Français Max Holste (1913-1998).

Utilisé comme un utilitaire léger et poste d’observation de l’artillerie aérienne, il peut être aménagé en sanitaire, armé de lance-grenades et d’une mitrailleuse MAC52 ou pour le transport de parachutistes.

Le Broussard est un avion solide avec d’excellentes caractéristiques de décollage et d’atterrissage courts sur des pistes sommaires : train à lames, maintenance aisée, rusticité des systèmes. Il a été vendu à l’Armée de l’Air (289 ex.), l’ALAT (46 ex.) et la Marine (3 ex.) mais également à l’étranger (45 ex.).Au total 366 Broussards ont été construits entre 1954 et 1959 ; certains volent encore dans des clubs Européens et aux U.S.A.

Il fut affecté à des missions d’observation d’artillerie durant le conflit algérien ; sur les 140 appareils engagés par l’Armée de l’Air durant cette sombre période, 29 seront détruits, souvent à cause du peu d’expérience des pilotes sur la machine dans un environnement difficile.

Le 1er juillet 1993, a eu lieu à Montauban, le dernier vol du Broussard dans l’ALAT qui a cumulé en 40 ans 190.000 heures de vol sur ses 46 appareils.


MOTORISATION

   
Constructeur : P & W R 985 AN-1 = 1 étoile 9 cylindres
Puissance : 450 cv à 2300 t/mn Cylindrée : 16,15 l
Poids : 309 kg Consommation : 85 l/h
   

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

   
Constructeur : Max Holste Type : MH-1521M
Immatriculation : 44 C I N° de série : (cellule n°83) 40
Premier vol : 21/06/1957 Vendu au Musée le : 26/10/2011
Envergure : 13,75 m Surface alaire : 25,20 m2
Longueur : 8,60 m Hauteur : 3,67 m
Vitesse ascensionnelle : 360 m/mn Vitesse maximum : 300 km/h
Plafond d’utilisation : 5000 m Vitesse de croisière : 180 km/h
Poids à vide : 1725 kg Masse maximum : 2700 kg
Distance de décollage : 200 m Distance franchissable : 1200 km
Charges utiles : 500 kg de fret Hélice Hamilton standard, bipale à pas

variable, type 2D 30-237.Diamètre 2,60m

   

 

En novembre 1987, l’arrêt brutal de l’activité du Broussard dans l’armée de l’air marquera le début d’une grande braderie. Les appareils sont cédés pour être exposés en statique, d’autres rachetés par des collectionneurs. Quelques transactions plus tard, et les effets désastreux de la réglementation nationale pour l’aviation de collection ayant fait leur œuvre, on peut compter sur les doigts les Broussard volant encore dans le ciel français.

AFFECTATIONS

21/06/57 : Reims 22/07/57 : Chateaudun 06/08/57 : La Réghaïa 04/11/60 : Blida
11/04/61 : La Réghaïa 14/08/62 :Oran 19/10/62 : Chateaudun 20/05/63 : Bourget/ Lac
04/07/67 : Chateaudun 15/10/68n : Dijon 09/04/70 : Evreux 06/08/70 : Chateaudun
30/10/72 : Mt de Marsan 13/12/77 : Toulouse 29/05/79 : Chateaudun 24/05/88 : Aix-en-Pce

Et … Réformé à Narbonne le 18/10/1988

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer